Reporting extra financier : quels sont ses objectifs ?

106

De nos jours, les préoccupations des entreprises ne se limitent pas à la simple maximisation de leurs profits, elles prennent aussi part des enjeux sociaux, environnementaux et de gouvernance. Face aux exigences croissantes des parties prenantes en matière de transparence et de responsabilité, le reporting extra financier offre désormais aux entreprises un cadre essentiel pour répondre à ces attentes. Découvrez ce que c’est, ses objectifs et le moment idéal de le mettre en place. 

En quoi consiste un reporting extra financier ? 

Appelé aussi reporting ESG, le reporting extra financier va au-delà des indicateurs financiers pour évaluer les performances d’une entreprise dans trois domaines : 

A découvrir également : C'est quoi un bon rendement locatif ?

  • Environnemental : Cela concerne les activités de l’entreprise liées à l’environnement : émissions de gaz à effet de serre, initiatives de recyclage, gestion des déchets, consommation d’eau, etc.  
  • Social : Cela concerne les aspects sociaux de l’entreprise : relations avec les employés, diversité, conditions de travail, etc. 
  • Gouvernance : Cela concerne la manière dont l’entreprise est gérée et dirigée.

Ce type de reporting ne se limite pas simplement à déclarer des chiffres, mais cela implique une analyse approfondie des politiques, des pratiques et des résultats d’une entreprise dans ces domaines. Vous pouvez comprendre les facteurs clés de succès de sa mise en place opérationnelle au sein d’une entreprise sur https://www.ginini-antipode.com/reporting-extra-financier. En fait, il s’agit d’un outil essentiel pour gérer les risques, identifier les opportunités, renforcer la confiance des différentes parties prenantes et créer de la valeur à long terme. 

Les objectifs du reporting extra financier

Les objectifs de la mise en place d’un reporting extra financier sont multiples. Ce processus vise principalement à répondre aux attentes croissantes des parties prenantes en matière de durabilité, de responsabilité sociale et de transparence. Donc, l’objectif principal du reporting extra financier est d’accroître la transparence des entreprises quant à leurs performances environnementales, sociales et de gouvernance. Il aide également les entreprises à mieux gérer ces risques et à minimiser leur impact potentiel sur les opérations et la réputation de l’entreprise. Son autre grand objectif est de permettre aux entreprises de créer de valeur à long terme. Cela peut se traduire sur une meilleure performance financière, une résilience accrue aux risques, une plus grande fidélisation des clients, etc. En évaluant régulièrement les 3 domaines ESG et en communiquant les résultats de manière transparente, les entreprises sont incitées à poursuivre l’amélioration continue de leurs pratiques et à relever les défis de manière efficace.   

A lire en complément : Les clés à connaître sur le art 790 g du Code Général des Impôts

Quand mettre en place du reporting extra financier ?

Le reporting extra financier peut être mis en place dans le cycle de vie d’une entreprise. Cependant, cela peut être particulièrement bénéfique dès la création de celle-ci. Cela favoriser une croissance durable et responsable. Sinon, cela peut aussi être adopté pendant la croissance de l’entreprise. Intégrer ce processus permet cette dernière de se développer et d’élargie ses activités. A ce stade, il serait plus facile d’identifier les risques plus tôt et de s’assurer que les pratiques durables sont bien intégrées dans toutes les opérations de l’entreprise. L’intégration du reporting extra financier peut aussi être adoptée en réponse à la demande des parties prenantes, telles que les clients, les investisseurs, les employés ou les ONG.