Risque envoi d’un RIB : les débits sont-ils impossibles ?

1328

Dans de nombreux pays, l’ouverture d’un compte bancaire donne l’accès à un relevé d’identité bancaire : RIB. Il  représente toutes vos coordonnées bancaires et vous permet de réaliser des transactions sur votre compte. Cependant, en cas d’envoi du RIB à un individu douteux, ce dernier peut-il débiter votre compte même sans votre autorisation ? Trouver dans cet article ce qu’est réellement le RIB, s’il est possible de débiter votre compte sans votre autorisation  et les risques de fraudes.

RIB : qu’est-ce que c’est ?

Encore appelé Relevé d’Identité Bancaire, le RIB est un ensemble d’informations reçues après l’ouverture d’un compte en banque. Il permet de vérifier l’identité du titulaire d’un compte lorsqu’une transaction doit être effectuée sur le compte (virement).

A lire également : Comment ouvrir un compte dans une banque en ligne ?

Ainsi, transmettre votre RIB permet d’effectuer des virements sur votre compte (salaire, allocation….) mise à part cela, le RIB permet aussi d’effectuer des prélèvements automatiques sur votre compte : loyer, achat, facture…

Composition du RIB

Le RIB est en réalité un document ou un relevé qui contient plusieurs informations à savoir :

A voir aussi : Les différents codes bancaires du Crédit Agricole et leur utilité

  • Le nom le prénom et l’adresse du propriétaire du compte
  • Le nom de la banque et sa situation  géographique
  • Le code banque qui permet de différencier les établissements bancaires
  • La clé RIB qui permet de d’authentifier le numéro de compte
  • Le numéro de compte
  • L’IBAN et le BIC

Un inconnu peut-il débiter un compte bancaire avec le RIB ?

Vous avez confiez votre RIB à un individu douteux par mégarde ? Vous craignez que ce dernier s’en serve pour débiter votre compte sans votre autorisation ? Ne vous inquiétez surtout pas. Les informations contenues dans le RIB ne peuvent pas permettre d’effectuer un quelconque prélèvement sur un compte en banque. Il faut en effet une autorisation de prélèvement qui peut être délivrée uniquement par le détenteur du compte.

Ainsi une personne qui détient votre RIB uniquement peut simplement faire des virements sur votre compte et ne peut en aucun cas y faire des prélèvements. Toutefois cela n’est pas une raison pour négliger votre RIB et transmettre à n’importe qui. Il existe bel et bien des risques de falsification et de fraude.

Risque envoi d'un RIB : les débits sont-ils impossibles ?
Serious aged woman in eyeglasses checking all bills, calculating expenses. Mature housewife sitting at table with laptop, looking through financial papers with focused expression. Serious woman focused on finding information on paper. Sitting at home in front of a laptop. The concept of business and online student learning.

Risque de fraude avec le RIB

Sachez qu’un malfaiteur qui détient votre relevé d’information bancaire peut falsifier votre signature sur l’autorisation de prélèvement et usurper votre identité pour débiter votre compte ou effectuer des paiements.

Comme vous le savez, le risque zéro n’existe pas alors si vous constatez un prélèvement ou un achat que vous n’avez pas fait vous devez le signaler à votre banque. Si la fraude est révélé alors la banque vous remboursera la somme débitée.

Comment protéger son RIB contre les fraudes ?

Pour protéger son RIB des fraudes, plusieurs astuces sont à connaître. Tout d’abord, il ne faut jamais divulguer son numéro de compte bancaire et les informations personnelles associées (nom complet, adresse email personnelle) sur internet ou dans un mail non sécurisé. Le mieux est encore d’utiliser le système de paiement par carte bleue qui permet une protection supplémentaire.

Il faut communiquer ses coordonnées bancaires pour effectuer un virement ou en cas d’émission d’un chèque. Toujours vérifier l’identité du destinataire avant toute transmission.

Si vous recevez des emails suspects qui vous demandent votre RIB ou vos codes confidentiels pour une raison quelconque • même s’ils semblent provenir de votre banque • n’hésitez pas à contacter directement votre conseiller en agence afin qu’il puisse vous donner toutes les informations nécessaires concernant la demande reçue.

Restez vigilants ! La prudence reste la meilleure arme contre ces fraudeurs toujours plus imaginatifs et ingénieux dans leurs pratiques malveillantes. Les autorités compétentes mettent régulièrement à jour leur liste des escroqueries récentes et fournissent aux consommateurs toutes sortes de mesures préventives possibles pour se protéger efficacement contre ce type de risques financiers liés au partage des données personnelles sensibles telles que le RIB notamment.

Les alternatives à l’envoi de RIB pour les transactions bancaires

Face aux risques de fraude liés à l’envoi du RIB, il existe des alternatives à considérer pour les transactions bancaires. Tout d’abord, le paiement par carte bancaire est l’une des options les plus simples et sécurisées pour régler ses achats en ligne ou sur place (en magasin). Utiliser sa carte bancaire permet aussi de bénéficier d’un remboursement en cas de litige avec un commerçant.

Le paiement mobile est une autre alternative intéressante puisqu’il peut être utilisé sans fournir son numéro de compte bancaire au destinataire. Le paiement mobile permet aussi une gestion plus facile et rapide des transactions financières.

Les applications de transfert d’argent sont aussi très populaires aujourd’hui. Celles-ci vous permettent non seulement d’envoyer et de recevoir rapidement de l’argent, mais elles garantissent aussi la sécurité du processus grâce à leurs systèmes sophistiqués ainsi qu’à leur cryptage avancé.

Pour les virements impliquant des sommes importantes ou nécessitant un niveau élevé de confidentialité, pensez aux risques associés à cette pratique et explorez toutes les alternatives possibles pour réduire ces risques autant que possible. Les technologies modernisées ont permis la diversification et la multiplication des options pour les consommateurs, qui peuvent désormais choisir celle qui convient le mieux à leurs besoins et exigences en matière de sécurité.