Quelle banque contacter pour un prêt professionnel ?

60

Pour financer un projet professionnel, vous avez la possibilité de nos jours, d’effectuer un prêt auprès des banques. Ces actions rejoignent l’aide à l’entrepreneuriat. Par ailleurs, force est de constater qu’il existe une multitude de banques qui offrent les mêmes services. Face à cette diversité, il n’est pas toujours évident de bien choisir une banque pour un prêt professionnel. Dans cet article, découvrez toutes les recommandations pour y arriver.

Comment bien choisir la banque pour un crédit professionnel ?

Afin d’effectuer le choix de la banque qui vous convient, vous devez effectuer une comparaison. En tant que prêteur, vous devez essentiellement tenir compte de la durée de remboursement proposée, les taux appliqués et les différents prêts susceptibles d’intervenir. Pour une entreprise, la durée maximum de prêt est de 5 ans. Pour effectuer un bon choix, il est conseillé de confier la gestion de ces activités de comparaisons d’offre à un courtier professionnel.

A lire également : Quel crédit peut-on obtenir en micro-entreprise ?

Pour vous proposer la meilleure offre, il prendra soin d’étudier vos besoins. Ces derniers seront axés sur le financement de la trésorerie, l’achat de machine ou de stock et les investissements importants comme l’immobilier ou le rachat d’entreprise. Sur ces bases, il pourra non seulement vous trouver un partenaire financier, capable de répondre favorablement à votre demande. Mais aussi une assistance et un suivi dans votre projet de façon indépendante.

A lire en complément : Comment utiliser mon crédit renouvelable ?

Comment le crédit professionnel est-il octroyé ?

Le crédit professionnel est généralement octroyé dans deux situations. Soit, il peut s’agir d’une création d’activité ou d’une reprise d’activité. La plus courante est la création d’activités. Dans ce cas, pour obtenir un crédit professionnel, le demandeur doit rédiger un business plan et convaincre le banquier de la viabilité de son projet. Dans le business plan, le demandeur doit absolument aborder plusieurs volets. Il s’agit en effet de la faisabilité de l’entreprise, la projection de son chiffre d’affaires et le développement dans les années à venir. En se basant sur ces données, la banque pourra estimer les risques pour octroyer ou non le prêt.

Dans le cadre d’une reprise d’activité, le processus est beaucoup plus simple. En effet, la banque se sert des informations existantes obtenues auprès de la comptabilité actuelle pour évaluer les risques. Très souvent, elle se base sur l’excédent brut d’exploitation. Inscrit dans le bilan, c’est un élément très efficace pour apprécier la situation financière d’une entreprise. Ainsi, en utilisant plusieurs bilans de l’entreprise, le banquier peut facilement jauger la situation de l’entreprise et se prononcer sur l’accord ou non du prêt professionnel.